Problèmes courants de l’allaitement

Updated novembre 20th, 2018

Me faut-il un soutien-gorge spécial?

  • Un soutien-gorge de maternité ou d’allaitement n’est pas nécessaire pour toutes les femmes. Certaines mères portent simplement un soutien-gorge de sport bon marché et confortable.
  • Les soutiens-gorges d’allaitement ont des agrafes ou des panneaux qui facilitent l’accès aux seins pour l’allaitement.
  • Pour être confortable, choisissez un soutien-gorge dont les bretelles sont larges, qui offre plusieurs choix d’agrafes au dos et qui est fait de tissu confortable qui respire (par exemple le coton).
  • Portez un soutien-gorge confortable qui soutien bien et n’est pas trop serré. Évitez les soutiens-gorges à armature qui peuvent bloquer vos canaux lactifères.
  • Vous pouvez vous attendre à augmenter d’une taille de bonnet et de tour de poitrine lorsque vous allaiterez.

Conseil pratique :

  • Vous pourriez avoir des fuites de lait entre les tétées. Des coussinets d’allaitement peuvent vous aider à absorber le lait. Vous trouverez ces coussinets dans la plupart des magasins au rayon des articles pour bébés.
  • Assurez-vous de changer souvent les coussinets mouillés pour éviter la croissance de bactéries pouvant causer du muguet. Vous trouverez ci-dessous des renseignements additionnels sur le muguet.coussinet d’allaitement

breast pad

Les mamelons douloureux sont-ils fréquents?

  • Il est courant de ressentir de la douleur lorsque le bébé prend le sein pendant les premiers jours, car le bébé étire le mamelon loin dans sa bouche, une sensation à laquelle le corps n’est pas habitué. La douleur se produit dès l’instant où le bébé prend le sein et devrait disparaître après une minute avec une bonne prise du sein.
  • Après quatre à sept jours, vous ne devriez plus ressentir cette douleur lorsque votre bébé prend le sein.
Ce que vous pouvez faire :
  • Le fait de frotter du colostrum ou du lait maternel sur vos mamelons et le laisser sécher pourra vous soulager.
  • Si vos mamelons continuent d’être douloureux, essayez de modifier la façon dont vous tenez votre bébé au sein et obtenez de l’aide pour la prise du sein.
  • Les produits de lanoline pure peuvent aussi soulager la douleur des mamelons.

Conseil pratique :

Si vos mamelons restent douloureux pendant toute la tétée, vous devez obtenir de l’aide pour la prise du sein par votre bébé. Communiquez avec votre infirmière de la santé publique ou votre fournisseur de soins de santé. Consultez nos ressources sur l’allaitement.

Pourquoi ai-je l’impression que mes seins vont exploser?

  • Pendant les premiers jours de l’allaitement, les seins se gonflent souvent de lait. C’est ce qu’on appelle l’engorgement. Vous pourriez sentir que vos seins sont remplis, lourds et douloureux par moment.
  • L’engorgement peut aussi se produire si vous allaitez depuis plusieurs semaines et que vous manquez des boires. Pour éviter que cela se produise :
    • Allaitez sur demande (quand bébé le demande) jour et nuit.
    • Exprimez votre lait si vous manquez une tétée.
    • Lorsque vous commencez à sevrer votre bébé, faites-le graduellement.

Conseils pour soulager l’engorgement :

  • Appliquez de la chaleur (utilisez une serviette chaude, une couche jetable imbibée d’eau chaude ou prenez une douche chaude) pendant quelques minutes et massez vos seins.
  • Assouplissez vos mamelons avec votre lait maternel, soit manuellement ou avec un tire-lait (ce qui facilitera la prise du sein par le bébé).
  • Assurez-vous que le bébé prend bien le sein et allaite assez longtemps pour que vos seins semblent plus mous.
  • Massez vos seins doucement (c’est ce que l’on appelle des compressions mammaires) pendant que vous allaitez, ce qui assurera le flot du lait.
  • Entre les boires, appliquez du froid sur vos seins (une serviette froide, une couche jetable imbibée d’eau froide, des feuilles de chou) pendant 15 à 20 minutes. Cela réduira l’enflure et la douleur.
  • Si l’engorgement ne diminue pas avec les méthodes ci-dessus :
    • Exprimez votre lait jusqu’à ce que vous soyez confortable (manuellement ou avec un tire-lait).
    • Utilisez des compresses froides pour réduire l’enflure et la douleur.
    • Au besoin, prenez des médicaments selon les conseils de votre fournisseur de soins de santé.

Conseils pratiques :

  • Heureusement, l’engorgement ne dure généralement que quelques jours.
  • Allaitez votre bébé au moins 8 à 12 fois par 24 heures et pendant au moins 3 heures durant la journée. Continuez d’allaiter pendant la nuit.
  • À mesure que vous et votre bébé vous familiarisez avec l’allaitement, votre corps s’adaptera aux besoins du bébé.
  • Nourrir votre bébé tôt et souvent aide à prévenir et soulager la douleur. Allaitez votre bébé dès qu’il manifeste les premiers signes de faim.

Canaux lactifères obstrués

Une bosse sensible qui ne disparaît pas avec l’allaitement au sein/à la poitrine pourrait être un canal lactifère obstrué.

Que faire pour l’éviter :
  • Allaitez souvent.
  • Lorsque vous ne pouvez pas allaiter, exprimez votre lait souvent et à fond (avec un tire-lait ou manuellement).
  • Évitez la pression sur l’endroit affecté (portez un soutien-gorge confortable, évitez de dormir sur le côté où vous ressentez la douleur.).
Comment traiter un canal lactifère obstrué :
  • Pour assouplir le canal et favoriser l’écoulement du lait, (utilisez une serviette chaude, une couche jetable propre imbibée d’eau chaude ou prenez une douche chaude). Appliquez souvent de la chaleur sur vos seins pendant quelques moments.
  • Allaitez souvent en visant un minimum de chaque deux heures. Gardez le sein affecté le plus vide possible, mais sans négliger l’autre sein.
  • Lorsque vous ne pouvez pas allaiter, exprimez votre lait souvent et à fond (avec un tire-lait ou manuellement).
  • Massez doucement la zone avec le bout de vos doigts pendant que vous allaitez.
  • Tenez votre bébé de manière à ce que son menton et son nez pointent vers l’endroit sensible, ce qui aidera à drainer le canal obstrué. Changez de position au besoin.
  • Au besoin, communiquez avec votre fournisseur de soins de santé.

Mastite

La mastite est une infection des tissus mammaires et/ou des canaux lactifères qui est probablement causée par :

  • Des bactéries qui sont entrées dans votre corps par vos mamelons craquelés, généralement par la bouche du bébé.
  • L’engorgement (seins remplis de beaucoup de lait).
  • Le fait de manquer des tétées ou de ne pas vider vos seins régulièrement.
Signes d’une mastite :
  • Une sensibilité à un endroit du sein.
  • Une zone rouge, chaude et dure sur un sein.
  • La fièvre (plus de 38 °C) et des frissons.
  • Des symptômes qui ressemblent à ceux de la grippe.
Comment traiter une mastite :
  • Consultez votre fournisseur de soins de santé le plus tôt possible et prenez des antibiotiques tel que prescrit.
  • Continuez d’allaiter des deux côtés, votre lait et les antibiotiques étant sécuritaires pour votre bébé.
  • Si vous ne pouvez pas allaiter, vider vos seins manuellement ou à l’aide d’un tire-lait.
  • Reposez-vous beaucoup.
  • Buvez beaucoup de liquides.
Comment prévenir la mastite :
  • Allaitez régulièrement. Si vous devez sauter un boire, exprimez ou pompez votre lait pour vider régulièrement vos canaux lactifères.
  • Assurez-vous que votre bébé a bien pris le sein et a une bonne position.
  • Adoptez des positions diverses pour vous assurer que toutes les parties de vos seins soient drainées.
  • Ne tenez pas et ne pincez pas des parties de vos seins, car vous pourriez bloquer les canaux.
  • Assurez-vous que votre soutien-gorge est bien ajusté et n’est pas trop serré.
  • Reposez-vous beaucoup et obtenez l’aide des personnes qui vous entourent.

Muguet (infection à levure)

La présence de mamelons craqués ou de mastite peut mener à une infection à levure de vos mamelons.

Vous avez peut-être du muguet si :
  • Vous avez une douleur vive brûlante au niveau du mamelon, de l’aréole (la partie foncée qui entoure le mamelon) et du sein.
  • Vous ressentez de la douleur lorsque vous allaitez, même si le bébé a bien pris le sein, et la douleur se poursuit après la tétée.
  • Vos mamelons sont plus roses que d’habitude.
  • Vos mamelons sont très sensibles au toucher.
  • Les craquelures de vos mamelons ne guérissent pas.

Le muguet peut se transmettre entre vous et votre bébé.

tongue-baby-oral-thrush-

Muguet sur la langue d’un bébé

Votre bébé a peut-être du muguet si :
  • Vous voyez des petites taches blanches sur sa langue ou ses gencives qui ressemblent à du lait mais ne s’enlèvent pas.
  • Votre bébé est difficile pendant qu’il boit.
  • Votre bébé prend et laisse souvent le sein pendant l’allaitement au sein/à la poitrine.
  • Votre bébé est irritable, a des gaz et sa prise de poids est lente.

Si vous ou votre bébé montrez ces signes et symptômes, consultez votre fournisseur de soins de santé le plus rapidement possible. Vous devrez être traités tous les deux en même temps pour une infection à levure. Des crèmes antifongiques sont utilisées pour favoriser l’élimination du muguet.

Pour éviter une nouvelle infection :
  • Lavez vos soutiens-gorges tous les jours et évitez d’utiliser des coussinets mammaires si c’est possible.
  • Si vous utilisez un tire-lait, faites bouillir ses pièces quotidiennement.
  • Une suce peut retransmettre le muguet dans la bouche de votre enfant. Dans la mesure du possible, essayez de ne pas utiliser de suce ou remplacez-la souvent et faites-la bouillir tous les jours.

Qu’entend-on par « frein de la langue trop court »?

Un frein de la langue trop court est une situation relativement courante qui touche certaines familles. Il s’agit de la présence d’une petite languette de peau sous la langue qui garde le bout de langue au bas de la bouche.

Les signes d’un frein de la langue trop court chez un nouveau-né incluent :
  • Une langue qui, lorsqu’elle est tirée, a la forme d’un cœur ou une encoche.
  • La difficulté à tirer la langue plus loin que les dents inferieures, ou vers le haut plus loin que les dents supérieures.
  • La difficulté à bouger la langue d’un côté à l’autre de la bouche.

baby with a tongue tie

bébé dont le frein de la langue est court

 En quoi un frein de la langue trop court affecte l’allaitement :
  • Le frein de la langue est un problème pour certains bébés et leurs mères qui allaitent.
  • Le bébé utilise sa langue pour obtenir le lait du sein.
  • Le frein de la langue empêche la langue du bébé de s’étirer assez pour obtenir une bonne succion. C’est ce qui provoque des douleurs chez la mère pendant l’allaitement.
  •  Votre bébé pourrait avoir des difficultés à obtenir assez de lait du sein.
  • Les mères se plaignent souvent d’avoir les mamelons très endoloris et d’avoir un bébé qui a faim et est irritable.
Comment traite-t-on un frein de la langue trop court?
  • Il arrive que le frein de la langue s’étire avec le temps, ce qui permet à la langue de mieux bouger à mesure que le bébé grandit.
  • Si vous avez des problèmes précoces et constants avec l’allaitement, une simple intervention appelée frénotomie peut libérer la langue et permettre à votre bébé de mieux boire. Cette intervention peut être réalisée sans hospitalisation avec un minimum de saignement ou de douleur.
  • Votre fournisseur de soins de santé peut évaluer le frein de la langue de votre bébé et vous donner des renseignements sur les endroits où vous pouvez obtenir une frénotomie.
  • À Winnipeg, les dentistes pour enfants de l’Hôpital pour enfants peuvent réaliser cette intervention s’ils la jugent nécessaire. Composez le 204 787-2516 pour obtenir des renseignements ou prendre rendez-vous.
  • L’intervention coûte environ 150 $. Il est possible que votre assurance rembourse ces frais.

 

Références :

Baby’s Best Chance: Sixth Edition pages 118-119

  1. Ballard JL, Auer CE, Khoury JC. (2002). Ankyloglossia: Assessment, incidence and effect of frenuloplasty of the breastfeeding dyad. Pediatrics 110(5): 1-6.
  2. Griffiths DM. (2004). Do tongue ties affect breastfeeding? Journal of Human Lactation 20(4): 409-414.
  3. Hogan M, Westcott C, Griffiths M. (2005). Randomized controlled trial of division of tongue-tie in infants with feeding problems. Journal of Pediatric and Child Health 41: 246-250.
  4. Ricke LA, Baker NJ, Madlon-Kay DJ, DeFor TA. (2005). Newborn tongue-tie: Prevalence and effect on breastfeeding. Journal of American Board Family Practitioners 18(1): 1-7.