Dépression post-partum

Updated septembre 27th, 2018

De nombreux sentiments variés accompagnent le fait de devenir un nouveau parent. Ils peuvent aller de la joie et du bonheur à une tristesse inattendue et à l’accablement.

Au cours des premières semaines qui suivent un accouchement, environ 75 % des nouvelles mères ont des changements d’humeur, s’inquiètent beaucoup et pleurent facilement. Elles peuvent se sentir émotives, accablées, irritables et fatiguées, et avoir des problèmes de sommeil. Cela est normal et est causé par le changement des hormones et l’adaptation au rôle parental. Ces « baby blues » commencent à se manifester quelques jours après la naissance et disparaissent souvent d’eux-mêmes après deux semaines. S’ils ne disparaissent pas, vous pouvez avoir une dépression post-partum.

La dépression post-partum touche une femme sur huit et un homme sur dix. Elle peut également toucher des parents qui ont adopté un enfant. La maladie est causée par des facteurs physiques et affectifs et elle peut se manifester en tout temps pendant la première année qui suit la naissance de l’enfant.

Il arrive souvent que d’autres personnes soient les premières à observer qu’il y a quelque chose qui cloche et à exprimer leurs préoccupations. Seul un fournisseur de soins de santé qualifié peut poser un diagnostic.

Comment puis-je savoir si je souffre d’une dépression post-partum?

Si vous avez agi de l’une ou l’autre façon décrite ci-dessous pendant deux semaines et plus, discutez-en avec un fournisseur de soins de santé :

  • éprouver de forts sentiments de tristesse ou de vide intérieur;
  • éprouver des sentiments de désespoir ou d’inutilité;
  • ne pas pouvoir arrêter de pleurer;
  • se sentir constamment fatiguée, même après une période de repos;
  • avoir de la difficulté à s’endormir ou vouloir dormir sans arrêt;
  • avoir de la difficulté à se concentrer ou à prendre des décisions simples;
  • perdre de l’intérêt dans des activités et des relations habituellement appréciées;
  • observer des changements d’appétit ou de poids;
  • être souvent irritable ou en colère;
  • avoir de la difficulté à prendre soin de vous-même ou de votre bébé;
  • éprouver du ressentiment à l’égard de votre bébé;
  • se sentir désespérée, anxieuse, piégée, accablée, sans contrôle ou inutile;
  • avoir peu d’intérêt ou de plaisir dans votre bébé ou aucun intérêt ou plaisir;
  • s’inquiéter beaucoup de la santé et de la sécurité de votre bébé;
  • avoir peur d’être seule avec votre bébé;
  • avoir des pensées angoissantes de vouloir vous blesser ou blesser votre bébé.

La dépression post-partum peut être traitée. Vous pouvez obtenir de l’aide.

Si vous croyez souffrir de dépression post-partum, cherchez à obtenir de l’aide le plus tôt possible et discutez avec les personnes suivantes :

  • votre fournisseur de soins de santé ou votre sage-femme (si vous n’avez pas de fournisseur de soins de santé et que vous aimeriez en avoir un, rendez-vous sur le site Web du programme Trouver un médecin ou téléphonez au 204 786-7111);
  • votre infirmière de la santé publique (téléphonez au 204 926-7000 pour trouver votre infirmière de la santé publique).

Si vous songez à vous blesser ou à blesser votre bébé, ou si vous êtes en crise, téléphonez à l’un ou l’autre service suivant :

Si vous avez besoin de plus d’information et de l’aide pour trouver des ressources, téléphonez à Health Links-Info Santé au 204 788-8200.

 

Conseils pour composer avec la dépression post-partum

  • Demandez à vos amis et à votre famille de vous soutenir.
  • Prenez soin de vous-même :

*       faites une sieste quand bébé fait une sieste;

*       mangez des aliments nourrissants;

*       buvez beaucoup d’eau;

*       prenez des marches.

  • Contrôlez votre respiration ou méditez pour vous aider à vous détendre.
  • Faites des exercices de pleine conscience.

Comment soutenir une personne souffrant de la dépression post-partum

  • Encouragez la personne à parler à un fournisseur de soins de santé le plus tôt possible.
  • Accompagnez-la à ses rendez-vous.
  • Discutez de ce que la personne déprimée ressent.
  • Rassurez la personne déprimée.
  • Demandez la compréhension et le soutien des membres de la famille et des amis.
  • Prenez soin du bébé pour que la personne puisse se reposer.
  • Aidez la personne avec les tâches ménagères et les travaux domestiques quotidiens.
  • Pratiquez le contact épidermique avec le bébé.

Nota. Certains nouveaux parents souffriront de la dépression post-partum ou manifesteront de l’anxiété, ou les deux en même temps.

 

Références et information

Postpartum Depression Association of Manitoba (en anglais)
Association canadienne pour la santé mentale, dépression post-partum
Pacific Postpartum Support Society (en anglais)
Postpartum Support International (en anglais)