Le cannabis : connaître les faits

Updated janvier 30th, 2019

Le cannabis provient de la plante Cannabis. De nombreux Canadiens consomment du cannabis à l’occasion, pour se détendre, pour ressentir un état d’euphorie, à des fins médicales et pour aider à la prise en charge des symptômes de la maladie mentale. Le cannabis peut être inhalé (fumé), avalé (dans des aliments et des boissons), placé sous la langue (bandelettes et aérosols) ou appliqué sur la peau (huiles et crèmes).

Conseil de sécurité :
  • Si vous avez recours au cannabis pour gérer votre stress, votre anxiété, une dépression ou d’autres symptômes de trouble mental, on recommande d’obtenir d’autres formes de soutien. Adressez-vous à votre fournisseur de soins de santé. Si vous n’avez pas de fournisseur de soins de santé, le site Trouver un médecin peut vous aider. Consultez également nos renseignements sur le bien-être et la santé mentale.

Bien que le cannabis soit légal au Manitoba, aucune quantité n’est sécuritaire lorsqu’il s’agit de planification de la fertilité, de grossesse et d’allaitement. L’utilisation de cannabis affecte la santé, l’apprentissage, les relations, les enfants et le rôle de parent.

Cannabis et spermatozoïdes

On a prouvé que le cannabis réduisait le nombre et la qualité des spermatozoïdes, ce qui peut nuire à la fertilité d’un couple.

Cannabis et grossesse

Le cannabis, peu importe sa forme, peut nuire au développement du cerveau de votre bébé et donner lieu à des problèmes de santé mentale, d’apprentissage et de comportement. Certains des effets, notamment le manque de contrôle des impulsions et l’hyperactivité, peuvent durer jusqu’à l’âge adulte.

Comme c’est le cas pour le tabac, fumer du cannabis réduit la quantité d’oxygène et d’éléments nutritifs que reçoit votre bébé à naître. Par conséquent, sa croissance peut être ralentie, sa naissance être prématurée et son poids à la naissance être faible.

Conseils de sécurité :
  • Puisqu’on ne connaît aucune quantité de cannabis sécuritaire pendant la grossesse, il vaut mieux l’éviter complètement.
  • Si vous choisissez d’utiliser du cannabis malgré les risques, consommez-en le moins possible.

Cannabis et nausées matinales

Certaines femmes enceintes ont recours au cannabis pour traiter leurs nausées matinales. Il n’existe aucune preuve selon laquelle le cannabis soulage les nausées matinales. Des traitements plus sécuritaires sont disponibles; demandez à votre fournisseur de soins de santé de vous aider à trouver l’option qui vous convient le mieux. Lisez également les conseils de notre article Matinale la nausée?

Cannabis et l’allaitement

Quand vous consommez du cannabis, la composante chimique active, le THC, est emmagasinée dans vos cellules grasses (par exemple le cerveau et les tissus mammaires). Lorsque vous allaitez votre bébé, le THC passe dans le lait maternel et pénètre dans le cerveau et le corps du bébé, où il peut rester pendant des semaines.

Lorsqu’un bébé est exposé au cannabis par le lait maternel, les effets sont semblables à l’exposition pendant la grossesse. Le bébé peut avoir des troubles du sommeil, être plus difficile et sursauter plus facilement. En grandissant, l’enfant peut présenter des troubles de la mémoire, du raisonnement et de l’attention, et se laisser facilement distraire.

  • Le choix le plus sain pour votre bébé est d’allaiter et d’éviter l’utilisation du cannabis. Pour en savoir plus sur l’allaitement de votre bébé, cliquez ici.
  • Si vous allaitez et que vous choisissez d’utiliser du cannabis malgré les risques, consommez-en le moins possible.

Cannabis et le rôle de parent

Les parents qui consomment du cannabis doivent connaître les risques pour leurs enfants. Ces risques comprennent ce qui suit :

Empoisonnement :

  • Il est important que les enfants ne mangent pas de cannabis, car ils peuvent devenir très malades et risquer l’empoisonnement ou la surdose.
  • Les enfants peuvent confondre les aliments contenant du cannabis avec les aliments ordinaires (oursons de gélatine, brownies, sucettes, biscuits, etc.).
  • Les jeunes enfants ont un risque d’empoisonnement plus élevé en raison de leur taille et de leur poids.
  • Si vous pensez que votre enfant a avalé du cannabis, téléphonez immédiatement au Centre antipoison du Manitoba au 1 855 776-4766 ou obtenez une aide médicale.
  • Composez 911 immédiatement si votre enfant a des difficultés à respirer, présente des problèmes de coordination ou des signes de somnolence extrême.
Conseil de sécurité :
  • Votre enfant ne peut pas faire la différence entre un produit de cannabis comestible et un bonbon ou une pâtisserie ordinaire. Les parents doivent garder le cannabis loin des regards et hors de la portée des enfants, si possible dans un cabinet fermé à clé. Pour en savoir plus, consultez le site du Saskatchewan Prevention Institute.

Fumée secondaire du cannabis :

  • La fumée secondaire du cannabis peut causer les mêmes problèmes de santé que la fumée secondaire du tabac. Elle est nocive pour tout le monde, surtout les femmes enceintes, les bébés et les jeunes enfants.
  • La fumée de cannabis peut nuire à la vivacité d’esprit, aux facultés de compréhension et au jugement des bébés et des jeunes enfants.
  • Le mieux est d’éviter de fumer ou de vapoter quoi que ce soit à proximité de votre bébé ou de vos enfants.
  • Pour en savoir plus sur la fumée secondaire, consultez pregnets.

Prendre soin de vos enfants :

Consommer du cannabis peut réduire votre capacité de surveiller vos enfants, de prendre des décisions et de réagir en cas d’urgence. Cela peut donc affecter votre capacité de répondre aux besoins de vos enfants et de les garder en sécurité.

Vous pourriez par exemple :

  • Ne pas vous rendre compte que votre enfant est en danger ou a besoin d’une aide médicale. Sous l’influence du cannabis, vous ne pourrez pas conduire pour obtenir des soins pour votre enfant.
  • Ne pas comprendre que votre enfant a besoin de réconfort.
  • Ne pas percevoir les signaux de la faim.
  • Ne pas vous rendre compte que votre enfant a besoin de jouer, d’apprendre et d’être en contact avec vous.

Lorsque vous consommez des produits de cannabis comestibles, les effets sont retardés (jusqu’à deux ou trois heures pour certaines personnes) et vous pouvez finir par en consommer plus que prévu. Consommer du cannabis dans les aliments ou les boissons peut rendre une personne plus euphorique qu’elle ne croyait et les effets peuvent durer pendant plusieurs heures, parfois même des jours.

Conseil de sécurité :
  • Ayez toujours un plan pour assurer la sécurité de votre enfant.
  • Assurez-vous toujours qu’une personne qui n’a pas pris de cannabis est présente pour s’occuper de votre enfant.

Conduite avec facultés affaiblies :

  • Comme l’alcool, le cannabis affecte le jugement et la capacité de conduire.
  • Il ne faut jamais conduire avec des facultés affaiblies. Renseignez-vous sur la loi.

Pour en savoir plus sur le cannabis, veuillez consulter les ressources suivantes :
Best start’s – Risk of Cannabis on Fertility, Pregnancy, Breastfeeding and Parenting
Fondation manitobaine de lutte contre les dépendances – Weeding out the Facts
Santé Manitoba – Cannabis

Réferences

Saskatchewan Prevention Institute: Cannabis and pregnancy
Gouvernement du Manitoba : le cannabis au Manitoba